TEAM DATCHARUN

Présentation    Presse

       

 

composition de la TEAM:

Richard AMIDO, Romuald ANDRYSZAK, Ali BEN AMOR, Hichem BOUGUERRA, Bruno BUGUELLOU, Cinthya CASTRO,  Isabelle CHANSIGAUD, Karen DURET,

Jean-Pascal ESTEVAO, Robert ESTEVAO, Dominique FAUGERE, Irène FIORE, Jean-Pierre FIORE, Karen GRISON, Pierre GUIBERT, Thierry IMBERT,

Michael JACINTO, Anne-Marie (Maïe) KERHORNOU (photographe), Thierry KERHORNOU, Catherine (Cathy) LEFRANCOIS, Sabine LOMBARDO,

Abdel MANSOURI, Gilbert JB  MANZI (organisateurs de courses), Jean-Thierry MARIVAN, Fabienne MORENA, Pascal PIERRAT,

Sophie RIOU, Gilles SAN JOSE, Thierry SANCHEZ, Célian ZACHLEVNIY

 

FOULEES DES 2 RIVES - Le Relecq-Kerhuon (29)

05 mars 2017

pas de trail aujourd'hui mais une course sur route et chemin avec des passages en bord de mer très agréables et la traversée du pont Albert-Louppe qui s'est avérée très épique au retour avec un vent violent et de la grêle: il ne fallait surtout pas se laisser emporter et d'ailleurs la course a été un moment neutralisée, mais finalement tout s'est bien passé.

La TEAM  ne s'est finalement pas trop mal débrouillée pour un retour sur route bien vallonnée et avec un vent fort, par contre les premiers ce sont de véritables fusées (47mn pour 14 km):  en Bretagne ils sont forts!

ABERT-BENOIT TRAIL - Lannilis (29)

12 février 2017 http://lesouffledesabers.e-monsite.com/  

première course cette année pour la "TEAM" après le Costa-Rica pour un "trail" en Bretagne de 22 km autour de l'Aber Benoit dans le Finistère organisé par Le Souffle Des Abers - Lannilis:
Dur de s'adapter au climat, à l'environnement, au manque de dénivelé pour Cinthya mais très sympa dans la boue, la vase, avec des pieds frigorifés. La prochaine fois on reviendra mieux préparé au climat et à la vitesse de course qui nous manquait ;-)
Le paysage était magnifique autour de l'Aber avec la mer qui s'était retirée.... merci à l'organisation parfaite avec un super acceuil, et merci aux photographes présents.

 

LA TRANSTICA / COSTA RICA TRAIL

25 novembre au 02 Décembre 2016http://www.latranstica.org/fr/index.php

Cela a donc commencé par un prologue de 6km dans le sable et pieds nus pour la TEAM où Cinthya et Thierry se positionnent déjà en haut du classement avec une 4ème place au scratch ex-aequo. Le lendemain, 42km et 2860m de D+, ils repartent ensemble et annonçent la couleur en se positionnant en 5ème position….  Hélas, Cinthya n’ayant pas dormi de la nuit à cause d’un rhume carabiné commence à ralentir, à avoir des frissons…. Thierry l’accompagne, et finalement l’arrête pour un avis médical : 8 de tension et un pouls à 200, la décision du médecin est ferme il faut arrêter au bout de 15km. C’est dur mais la santé avant tout et après un peu de temps de discussions Thierry la laisse entre de bonnes mains et repars pour essayer de limiter les dégâts en arrivant 11ème en 7h19.

Les jours suivants Cinthya a décidé de courir la version aventure de la course et comme Thierry il essayerons tous les deux de remonterleurs retards respectifs sur les 2 distances avec force et courage pour finalement une 3ème place féminine pour Cinthya et une 4ème place masculine pour Thierry qui réalise là un bel exploit en terminant même une étape en 3ème position.

Bravo à eux deux pour leur détermination.

TRAILS DES BALCONS D'AZUR - Mandelieu La Napoule

23 & 24 avril 2016 www.traildazur.com

Ce week-end du 23 et 24 avril la TEAM a été bien représenté lors du Trail-des Balcons d'Azur avec une participation sur les 3 courses de 5 coureurs, mais aussi 2 bénévoles: Mickael Jacinto et Thierry Kerhornou sur le 25 km, Isabelle Chansigaud et Jean Pierre Fiore sur le 47 km, Jean Pascal Estevao et Thierry Kerhornou sur le 80 km, sans oublier les bénévoles avec Mickael Jacinto et Thierry Imbert en serre-fil du 47 km. Bravo à vous tous !

ULTRAFIORD - Puerto Natales (Chili)

15 & 16 avril 2016

Pour toutes courses où je me déplace je n’ai pas le seul et unique but de faire une compétition, mais il y a aussi la volonté de découvrir un autre pays, de nouveaux paysages et l’ Ultra Fiord situé à Puerto Natales en Patagonie du Chili dans la province Ultima Esperanza ne dérogeait pas à la règle, et nous étions 2 membres de la TEAM à faire le voyage.

Un 100 miles exigeant qui promettait des vues grandioses sur les fiords et j’ai été un peu déçu. En effet, la partie des fiords que nous avons traversée s’est faite au départ dans la nuit sur les 30 premiers kms ce qui est un peu dommage, ensuite ce fut une traversée de sous-bois interminable où le seul intérêt était d’observer tous ces troncs et ces branches d’arbres morts nous laissant imaginer, avec leurs formes, des personnages ou des animaux fantastiques……
Enfin, au 50ème km une vue magnifique au petit matin du parc national de Torres Del Paine et de ses lagons, qui est le lieu où les coureurs peuvent se ravitailler frugalement et se changer pour des vêtements secs et chauds.
A cette partie-là, je suis tranquille après 9h de course, en forme, j’ai profité au maximum des paysages et des couleurs automnales en réussissant même à me perdre et à tourner en rond pendant 5kms en suivant les balises pour arriver à un même checkpoint que j’avais passé 45mn auparavant (impossible de comprendre comment…. mdr).

Le parcours nous amène ensuite encore dans des sous-bois avec quelques montées exigeantes (20 – 30%), il commence à neiger, le vent s’est levé et au sommet d’une colline nous basculons dans un paysage irréel de neige, de pierres et de petits lacs entouré de glaciers immenses…..
L’avancée se fait au ralenti avec un vent glacial (2°), une neige qui tombe en continue et un pierrier exigeant pendant une bonne dizaine de kms.
Cette partie fut très belle et très dure pour l’organisme, les mains et les pieds commencent à geler, il ne faut surtout pas s’arrêter, mais continuer pour se réchauffer au maximum…..

Le sol neigeux diminue petit à petit pour se transformer en boue, nous rentrons à nouveau dans un sous-bois interminable de traversées de différents ruisseaux et rivières dont certaines jusqu’à la taille, et surtout de boue où il est impossible de courir avec des montées et des descentes exigeantes sur le pourcentage mais aussi sur les risques de glissades.
La nuit commence à tomber, le vent est toujours présent, la neige tombe en continue et difficile avec la frontale de repérer les balises dans ces sous-bois….

Un moment d’inattention et de fatigue de ma part me fait glisser dans la boue puis dans une rivière où je me cogne la tête, les cervicales et la jambe, et je me retrouve un peu sonner mais surtout trempé seul au milieu de nulle part dans la nuit.
Après avoir retrouvé mes esprits je remarque qu’il me reste 20kms avant d’être au checkpoint pour des vêtements secs : le froid est de plus en plus intense surtout avec le vent, je suis gelé et la seule chose que j’ai en tête est d’arriver très vite et surtout de rester en mouvement pour éviter l’hypothermie…. 20kms interminables sans aucune échappatoire, c’est là que je constate que la sécurité est à son strict minimum et que j’aurais pu mal finir si ma chute avait été plus grave….

J’arrive enfin au checkpoint des 100 kms après 26 heures de course, je me change au plus vite pour les derniers kms mais je constate que ma polaire est vraiment trempée et qu’en plus ma jambe me fait de plus en plus souffrir suite à la chute….. Plus de vêtements chauds et il reste 41 kms : je préfère stopper pour éviter l’accident…..
Déçu mais content d’avoir pris cette décision car j’apprends un peu plus tard qu’un concurrent y a laissé sa vie et est mort d’hypothermie.

Une course exigeante physiquement, il faut être très bien préparé, dommage d’avoir eu un moment d’inattention, mais c’est les aléas de la course…..

Grande satisfaction, par contre, pour la nouvelle recrue de Team Datcharun, Cinthya Castro, qui boucle la course en 30 heures et termine deuxième féminine et seule représentante du Costa Rica….. Un grand bravo pour sa première très longue distance !

Thierry Kerhornou

 

LA SAINTELYON - Saint-Etienne/Lyon

05 décembre2015

un très joli déplacement d'une partie de la TEAM sur cette fameuse course qu'est la Saintelyon avec beaucoup de fou-rires, de belles rencontres, un peu de fraicheur et surtout que des finishers en dehors de Thierry qui sortait d'une semaine de trail en Corse et qui s'ennuyait sur la route et les chemins remplis de coureurs "marcheurs" qui l'empechaient de courir à son allure..... Nous l'excusons car il fut un soutien moral pour les autres!

CHALLENGE TRAIL DES ALPES-MARITIMES 2015

Bravo à Mickael Jacinto et Jean Pascal Estevao qui atteignent le top 10 des challenges Nature et Trail 06 pour cette année 2015: une année bien remplie!

TRAILS DE GORBIO - Gorbio

11 Octobre 2015 www.asgorbio.com  

La TEAM toujours fidèle au Trail de Gorbio avec ses 3 distances: 9, 16 et 42 kms. Un dimanche plein de plaisirs et de sourires!

 

100 kms de MILLAU / CAPITAINERIES DU COEUR - Nice/Cannes / 10 KMS DE LA CITE DES PAPES - Avignon

BOUCLES BERLUGANES - Beaulieu sur Mer

26 & 27 septembre 2015

Grand bravo à nos forçats de la route sur les 100 km de Millau  avec un Ali Ben Amor impérial en 9h 42mn 44s et notre doyenne Irene Fiore sur le marathon en 6h 24mn 50s.  Bravo pour votre premier 100 bornes route mesieurs:

- Jean Pierre Fiore: 18h 38mn 03s

- Serge Consavela: 14h 23mn 06s

- Robert Giuliano: 14h 09mn 07s

N'oublions pas non plus les belles participations de:

- Bruno Buguellou et Abdel Mansouri aux boucles de Beaulieu sur Mer

- Richard Amido aux 10km de la cité des Papes (Avignon)

- Jean Pascal Estevao, Sophie Riou, Thierry Kerhornou aux capitaineries de cœur entre Nice et Cannes.

Belles présence de la Team sur les routes ensoleillées du Sud de la France!

MONTEE DE LA BONETTE - St Etienne de Tinée - 26 juillet 2015

Une belle brochette de la Team présente aujourd'hui à l'ascension de la Bonette: bravo à vous!

TRAIL DE LA PEIRA - Le Suquet d'Utelle / Trail de Grasse / COURSE DE TOURETTE LEVENS - 06 & 07 juin 2015

Un week-end encore bien rempli pour la TEAM présente sur les différentes courses du département.....

A noter un super podium (2ème V3) avec un super chrono pour Robert, et le challenge par équipe à Tourrette-Levens pour Bruno, Jean-Thierry et Hichem..... Une belle partition de notre photographe et présidente Maïe qui a participé au 6 kms du trail de Grasse!

Un petit mot pour Jean-Pierre (malade) qui a dû, enfin, se reposer et auquel on a fortement pensé, mais il avait une belle infirmière près de lui avec Irène!

LA VIRADA DE FALICOUN - Falicon 25 mai 2015

superbe course ce lundi 25 mai à Falicon pour "La Virada de Falicoun": une belle réussite pour une première organisation avec plus de 400 participants sans compter les courses enfants.  La TEAM se devait d'être présente pour soutenir l'organisation, mais aussi pour fêter le même jour l'anniversaire de notre "autruche" préférée qui a eu droit au dossard de son âge!

Pour ce qui est de la course, un mélange de route et de trail très appréciable avec une superbe vue sur Nice et son bord de mer, une organisation parfaite avec des bénévoles toujours souriants, de bons ravitos..... Bref une belle fête et 2 podiums pour la Team: bravo à Sabine et Irène!

24h - LE DEFI! - Nice - 08 et 09 mai 2015

Ce week-end la Team à fait son boulot avec pas moins de 18 participants à ces 24h organisé par le Rotary pour parler du handicap et favorise l'emploi des handicapés dans notre société, avec un parrain de choix en la présence de Philippe Croizon.

1203 kms parcourus au total pour la Team et 596 kms pour les 5 meilleurs (1ère équipe) ce qui nous a valu 2 coupes en équipes!

A noter les records personnels de Jean-Pierre Fiore (140 kms - 3ème ex-aequo - 1er V4), Sophie Riou (118 kms - 2ème féminine), Bruno Buguellou (114 kms), Karen Duret (102 kms), Pierre Guibert (83 kms), Isabelle Chansigaud (80 kms), Richard Amido (60 kms), Irène Fiore (58 kms), Kawen Grison (34 kms), Catherine Lefrançois (12 kms), sans oublier la participation de notre photographe et présidente Maïe Kerhornou (28 kms), de Thierry Kerhornou (122 kms), Robert Giuliano (68 kms), Alain Arcalini (64 kms), Serge Consavela (62 kms), Abdel Mansouri (32 kms), Thierry Imbert (22 kms) et Micka Jacinto (4 kms).

Vous avez tous participé, quelques heures ou 24h, à cette belle journée et cette belle réussite: bravo à vous tous!

Trail des Citadelles - Lavelanet - 19 avril 2015

17 Avril 2015. Top départ au Cannet pour le Trail des Citadelles, direction l’Ariège, notre GO au volant du minibus de sa colonie de vacances, et sa Modus suiveuse cumulant le nombre de places nécessaires au déplacement de la Team Datcharun. Heureusement que le minibus a un espace coffre de taille significative, parce qu’on avait l’impression de partir pour un mois, entre sacs, duvets, bâtons etc … et qu’il était 9h au Cannet, sinon on leur offrait le réveil gratuit.

La météo plutôt incertaine des jours précédents nous a offert un répit et des routes sèches pour le voyage, tant à l’aller qu’au retour d’ailleurs. Seul le jour J sera placé sous le signe de la pluie, mais nous en reparlerons.

Première pause sur une aire d’autoroute, où la Team ne passe pas inaperçue !! Bruno a tout prévu, pas de conophone cette fois-ci, mais un sifflet de choc supposé discipliner et regrouper des troupes bien dissipées. Les enfants s’amusent de ce clown improvisé, tandis que les passants les plus austères finissent par esquisser un sourire, et que nous ne parvenons pas à réprimer nos fous rires. Une serveuse découvrant l’origine de ce bruyant arrivage dit à sa collègue : « Ah tu as vu, c’est le Monsieur qui fait Tuuut ».

 Au niveau d’Aix, les embouteillages nous attendent, entre accident, plaque de tôle et contresens annoncés sur l’autoroute. Tandis que les uns vont et viennent entre les véhicules à l’arrêt, en côtoyant des camions-citernes cigarettes à la main, lol, d’autres patientent plus tranquillement dans les voitures. Petite dispersion entre les sorties 22 et 23 suivantes, où nous finissons par retrouver l’équipe au complet, Abdel montant la garde tandis qu’Irène à terre joue une pantomime dont elle seule a le secret. Entre burgers et autres plateaux self-service, tout le monde finit par trouver son compte !!

L’Ariège et le pays cathare se rapprochent, au soulagement de nos chauffeurs pour qui la route a dû être longue, mais qui nous conduisent à bon port à Villeneuve d’Olmes, où se situe notre gîte d’accueil, confortable et bien aménagé, trouvé grâce à Thierry Sanchez, merci! Quelques courses au petit supermarché tout proche, en prévision du petit-déj du lendemain, et de quelques indispensables propres à chacun d’entre nous. Je crois que le gérant du magasin s’est cru envahi par une cohorte de gamins dissipés, Bruno nous inventant sans cesse de nouveaux mots, comment oublier le « sanglinou » et le « perdrinou » ;-) et le « Flash millions » collectif ! Cette halte fut surtout l’adoption de celui qui allait vite devenir notre mascotte mais n’était pas encore baptisé, celui qui allait devenir notre TuTuuuT, et qui s’ennuyait à mourir dans son étalage entre une tortue triste et un crocodile à la mine patibulaire. Maïe a craqué pour cette petite boule de peluche, et moi aussi lorsqu’elle me l’a montré, son adoption était décidée, il repartait avec nous.

 A quelques petits kilomètres de là, Lavelanet a des allures de village fantomatique dans le jour qui décline. Les ruelles antédiluviennes semblent sorties d’un autre monde entre vitrines surannées aux poupées blafardes, échoppes d’antan barricadées par des planches et commerces fermés. Le pharmacien vient des Alpes-Maritimes, clin-d’œil à notre venue. Le manège tente Maïe pour un petit tour, mais il est fermé hélas ;-) Seule la tente du village évoque le Trail des Citadelles, sans oublier, histoire de nous mettre en conditions, la vision de l’ « horrible » descente ultime du parcours qui nous attend ! C’est dans le brouillard que nous partons dîner à Bélesta au Relais Cathare, un établissement très sympa, dont le patron nous fait découvrir les arcanes cachés récemment mis à jour lors de travaux, notamment un puits de sept mètres de profondeur joliment mis en valeur pas une plaque de verre épaisse éclairée par des néons colorés, ainsi que cette machine mystérieuse dont l’origine reste à ce jour inconnue (selon moi destinée à aiguiser les lames de faucheuse, selon d’autres dévolue aux ateliers des tisserands), mais je n’ai pas dit mon dernier mot dans ce domaine.

Au petit jour du lendemain, je pars à l’aube prendre l’air et profiter des nuages roses orangés qui se profilent dans le ciel, apercevoir dans le lointain des restes de sommets enneigés, et réveiller les vaches du pré voisin, rapidement suivie par Bruno qui tout comme moi est un lève-tôt, ce qui nous permet de profiter de l’ouverture de la boulangerie pour préparer à l’équipe le petit déjeuner. Bon ok les croissants « frais » sortaient tout droit du congel pardon … et l’employé de la boulangerie n’a pas dû encore se remettre de nos photos matinales de l’aquarium des lieux aux poissons exotiques !! Garfield le gros matou rouquin, l’œil inquiet sur le pas de la porte de sa maison, joue les sauvages.

Notre gîte est sous la protection d’un immense cerisier aux branches chargées de fleurs, les forsythias d’un jaune éclatant explosent dans le printemps, et je me fais un copain à poils, croisé siamois et super câlin. L’équipe a émergé de son sommeil, même ceux qui « ronflonnent » comme dirait Bruno ;-)

Titi nous affiche les parcours, ne pas oublier la raison de notre voyage hein ;-) dénivelés compris ;-) Tout est super bien organisé, merci pour tout, tu es au top. Dans la matinée, cap sur la découverte des environs. Les champs de colza sont magnifiques, et Thierry-Ramon nous offre une pause photos de ces océans dorés. Nous montons au col de Montségur surplombé par la forteresse éponyme, endroit grandiose chargé de passé et d’histoire. La citadelle se méritera le lendemain, c’est certain ;-) La nature est belle et verdoyante, fleurie et accueillante aux abords des routes, car paradoxalement nous n’avons pas encore découvert le côté boueux des lieux !! Nous redescendons sur le village de Montségur, à l’approche duquel se trouvent de multiples sculptures sur bois, et autres coccinelles stylisées (moins vivantes certes que celle que j’ai sauvée quelques minutes auparavant de nos piétinements), grenouilles souriantes, familles de gallinacées amusantes … Le village en lui-même est un véritable petit bijou. Sous le Square des Pétanqueurs, des souvenirs de la période éphémère du gazogène à bois qui s’avèrera rapidement peu rentable, et de la cinquantaine d’Ammanites indochinois, encadrés par des militaires, qui travaillèrent à l’abattage des hêtres, les anciennes machines sont exposées à l’extérieur, et nous rappellent cette période difficile et troublée de la seconde guerre mondiale. Montségur c’est le village des tulipes, il y en a beaucoup dans la région, mais là c’est vraiment une splendeur. Chaque venelle s’ouvre sur ces fleurs aux couleurs chatoyantes dans leurs robes parfaites.

Nous prenons un verre à l’extérieur, observés par le regard doux d’un petit chien à la placidité sereine, et sous l’égide des trois cloches de l’église. Nous oublions hélas d’acheter de la liqueur de cynorrhodon (gratte-cul pour la petite histoire). Des croix cathares ornent les murs de pierre des maisons, ainsi que des drapeaux rouges à l’effigie des Parfaits de l’Inquisition. Après quelques hésitations, nous optons pour le gîte d’étape Lou Sicret pour nous restaurer, et nous ne le regretterons pas. Premier contact avec la flore locale, l’ail-des-ours, dont je connaissais l’existence mais n’avais jamais goûté le goût de ciboulette. Il est servi comme assaisonnement des salades comme celle que j’ai choisie, au bethmale (fromage de vache des Pyrénées ariégeoises), et les assiettes sont joliment décorées de fleurs, pulmonaires etc… Les glaces artisanales maison au lait de brebis et la bière locale également sont tout aussi délicieuses. Certains découvrent les transats bienvenus dans cet endroit simple et chaleureux à découvrir, avec son jardin attenant, et son ouverture directe sur les ruelles, nous y avons été très bien accueillis. Notre mascotte a enfin été baptisée, sur l’idée de Kawen a qui j’ai dit que Bruno était appelé « le monsieur qui fait TuTuuuT ». Et bien ce sera TuTuuuT, bienvenue parmi nous adorable petite peluche, tu ne sais pas ce qui t’attend, tu vas voyager, et avoir plein de câlins et de photos, tu as trouvé une drôle de famille d’accueil toi....

 

Il va falloir passer aux choses « sérieuses », le retrait des dossards à Lavelanet. Le manège est en service et je ne trouve pas de mots pour décrire le regard ébahi du propriétaire lorsque nous lui avons demandé… de faire un tour de manège. Le retrait des dossards nous réserve un bon accueil et des zandanas originaux. Le plus difficile de la journée reste à faire pour notre gourou préféré, tenter de faire aligner ses troupes pour une photo de groupe devant la tente du trail… pas gagné ;-) on y arrive, merci Thierry pour ta patience, on est vraiment très dissipés !! Une pensée de « Bruchem » pour Hichem via fb, et c’est reparti, après quelques notes du « Petit bonhomme en mousse » ! Après un dîner « pasta-party » endiablé pour certain(e)s, où quelques Datcharun se prêtent au jeu du groupe musical présent, envahissant toute la salle et même les tables en dansant, nous rejoignons notre gîte où une petite surprise nous attend. Et oui, tandis que Titi nous fait visionner le film du Costa-Rica, le punch de Bruno est là, mangue et banane-mangue, trop bon, merci Bruno d’y avoir songé...

Ok comme préparation physique à de longs trails ce n’est pas vraiment très diététique tout ça, mais psychologiquement ça fait du bien. Couchés très tard et levés très tôt, on est habitués ;-) Nous décidons d’un départ en deux vagues, Bruno et moi accompagnerons les ultra-traileurs au départ de six heures. Le minibus est tout de même nettement moins dissipé ce matin-là. Thierry-Titi, Thierry-Ramon, Romu (qui s’appelle encore Isa pour l’occasion), Jean-Pierre, Abdel, Jérôme et Christophe prennent le départ dans la nuit et sous la pluie. Bruno accomplit enfin son tour de manège… immobile à cette heure-ci mais tellement animé par sa présence !! Nous patientons en attendant le reste de l’équipe qui arrivera un peu plus tard, en discutant avec les bénévoles et organisateurs, tout en prenant un petit déjeuner de rab. Les coureurs du 39 km théorique (il en fera plus de 41) prennent également le départ également sous la pluie, un peu plus intermittente mais bien pénétrante, et Thierry Imbert, Bruno, Karen et moi partons pour une épopée dont nous ignorons heureusement la teneur. Un peu de route, une jolie piste, c’est le hors-d’œuvre, la mise en bouche quoi… puis arrive un sentier que je trouve déjà très boueux, bon ça ne va pas durer hein, même si on nous a dit que c’était le trail de la boue et qu’on allait en baver, ça ne peut pas être tout le temps ainsi… dernières illusions balayées, ça se corse, boue, terre argileuse bien collante, bien glissante aussi dans les descentes où aucune accroche n’est souvent possible, hormis quelques branches et … les clôtures électriques, les montées où on avance d’un pas pour redescendre de deux, les chaussures qui peinent à remonter, les ornières pleines d’eau jusqu’aux genoux qui finalement sont moins glissantes…. La pluie omniprésente et les nuages bas.

A chaque pas je me dis que ça va s’arranger mais mes illusions s’émoussent peu à peu… Enfin la citadelle de Montségur est en vue, la montée est très raide mais c’est un symbole de fouler ces pierres chargées d’histoire, et ça change de la boue… enfin un peu car il y en a aussi mais moins, la descente par le même chemin est très glissante mais tout va bien, je croise Maïe qui me rassure et me convainc de continuer vu que je ne suis pas mal physiquement même si comme d’hab je me traine et je n’avance pas. S’ensuit une grande portion de forêt où les pics-verts qui jouent du marteau-piqueur accompagnent mes foulées boueuses dans la boue et le silence humide, mais ça va, ce n’est pas trop escarpé. Je vais rater le premier ravitaillement, situé à l’écart du PC de pointage, heureusement la fontaine d’un petit village sauvera ma pénurie d’eau. A chaque relance présumée hors boue, ce sont quelques centaines de mètres où même marcher normalement prend sa juste définition, comme c’est bon de pouvoir poser ses pieds normalement !!

Certes la nature est verte, on comprend pourquoi, et très fleurie, mais mes pieds trempés et qui le resteront pendant presque onze heure n’apprécient plus vraiment ce jeu sans cesse renouvelé de la gadoue omniprésente. La deuxième citadelle, celle de Roquefixade, se profile sur les hauteurs, la pluie s’est arrêtée, et un pâle rayon de soleil sera même présent sur cette crête sauvage et escarpée. La forteresse sur son éperon rocheux est magnifique, je me détends, ça c’est ma naïveté légendaire, le plus difficile m’attend, la descente sera la pire de tout le parcours. Je me tétanise, paralysée par les glissades dans la boue, j’ignore que d’autres ont joué les autruches peu avant au même endroit ! Ça va te rester ça l’autruche Bruno ;-) En tout cas, Karen et toi vous avez assuré, bravo!

Enfin la fin du parcours, c’est ce que je crois, sans savoir qu’il me faudra allonger plus de 41 kms et 2364 m de dénivelé, et que je trouve que ça n’en finit pas, tout en maudissant les 39 kms annoncés. Mais enfin un terrain « normal », une remontée digne d’un kilomètre vertical mais sec, j’avance comme je peux, épuisée, mais le pied ferme, enfin ouf comme c’est bon un sol quasiment sec !! Sur la crête le relief prend des allures de chez nous, herbe et pierriers, je me sens mieux, d’autant que j’ai des nouvelles rassurantes du groupe, j’ai eu Maïe et Kawen au téléphone, et je sais qu’on ne me tiendra pas compte de ma lenteur extrême d’escargot, qui pour une fois a trouvé à s’exprimer pleinement dans un contexte ô combien adapté ;-) et Thierry Imbert ayant plaidé la cause de ce parcours difficile dont lui-même est parvenu à bout vaillamment.

A l’arrivée, ce sont carrément des tuyaux d’eau qui sont mis à notre disposition, nos chaussures sont devenues quasi-invisibles sous une chape de boue. Heureusement nous avons droit à une bière bien méritée en même temps qu’à un tee-shirt « finisher ». TuTuuuT a passé la journée accroché à Maïe, et j’ai envie de lui faire plein de bisous. Le jour décline sur Lavelanet, et il est temps de regagner Villeneuve d’Olmes pour prendre une bonne douche bien méritée et nous changer, avant d’aller à Bélesta retrouver le Palais Cathare, où cette fois-ci nous sommes accueillis dans la salle arrière récemment aménagée, bien tranquilles. Relâche et détente autour d’un repas réparateur, nous reprenons tous des forces, nous en avons besoin. Un immense bravo à tou(te)s mes coéquipier(e)s  pour tous ces kilomètres parcourus dans un contexte extrêmement difficile, je vous admire, je ne saurai jamais comment vous faites pour avancer si vite dans de telles conditions. Le lendemain nous referons la route dans l’autre sens, laissant le pays cathare derrière nous, nettement plus calmes qu’à l’aller ;-) Nos valeureux chauffeurs se relaient pour nous ramener sans encombre, un grand merci à eux. Titi et Bruno nous offrent un dernier fou rire : le nettoyage du pare-brise suivi de près par le regard de l’autruche en miroir.

Mais nous sommes pressés, car il faut rendre le minibus de location, et n’avons pas trouvé le temps ni les mots pour dire un très grand merci à Titi pour son organisation toujours au top, tu es vraiment un GO extraordinaire!

Isabelle CHANSIGAUD

  

15 mars 2015: La Team sur tous les fronts!

entre Vintimille, Monaco, Barcelone et le Boréon, la Team était présente sur tous les fronts ce week-end, mais aussi sous toutes les températures: soleil à Barcelone, fraicheur à Monaco et neige au Boréon...... Un grand bravo à tous et principalement à nos deux nouveaux marathoniens, Richard et son fils Romain!

ST Jean Cap Ferrat / Eze - 08 mars 2015

Que ce soit au trail d'Eze ou au Panathlon de St Jean Cap Ferrat, la team a fêté dignement son premier anniversaire en ce dimanche 8 mars 2015 avec une belle 3ème mi-temps tous ensemble!

Trail des Merveilles - Breil sur Roya - 01 mars 2015

belle présence de la Team ce week-end à Breil sur Roya pour le trail des merveilles et fêter dignement notre premier anniversaire d'existence "pour le plaisir de courir ensemble et de partager de bons moments d'amitié dans un esprit de fête"!

ANNEE 2014

BRAVO à nos deux doyens qui finissent sur le podium du challenge 2014 de la Métropole de Nice, respectivement 1ère V4 pour Irene Fiore et 3ème V4 pour Jean Pierre Fiore.....

Le Relais du Pan Bagnat - Nice - 11 novembre 2014

Certains avaient fait le marathon Nice-Cannes 2 jours avant, mais tout le monde était présents, sous la pluie pour le plaisir..... Une course bon enfant par équipe de 3 où chacun à fait un tour de 4,5km, pour terminer tous ensemble sur un dernier tour!


Le relais du pan bagnat - Nice - 11 novembre 2014

Breil sur Roya - 26 octobre 2014

une belle présence de la Team le week-end dernier pour cette fêter les 31 ans de cette course de Breil sur Roya:
- 1 podium pour Irène (1ère V4)
- 1 podium pour Isabelle (2ème V2)
- 1 podium pour la Team (2ème en nombre de participants)
et en prime le soleil et une belle table pour la 3ème mi-temps de plaisir et d'amitiés...

Trail de Gorbio - 12 octobre 2014

Encore un beau dimanche dans les cailloux avec la Team présente dans les différentes épreuves proposées (Rando, 9,5, 16 et 42 kms). De belles perfs pour tous et, à défaut d'un challenge du nombre (mdr), nous repartons tous avec de beaux paniers garnis que la main innocente d'un tirage au sort des dossards nous a attribué à chacun..... Bravo à l'organisation toujours impeccable pour que les coureurs se sentent bien.

05 octobre 2014

Ce WE la Team c'est un peu dispersée: Ali Ben Amor a battu son record de semi-marathon à Antibes en 1h29 (Bravo pour un retour), Bruno Buguellou, Jean-thierry Marivan, Karen Duret, Thierry Kerhornou, Maïe Kerhornou et Isabelle Chansigaud ont soit couru le Defi Run à Nice soit pris des photos, et une petite équipe s'est bien détendue en rando (Abdel Mansouri, Vanessa Goncalves, Fabienne Morena, Jean Pascal Estevao, Jean Pierre Fiore, Irene Fiore, Robert Estevao, Celian Zachlevniy) avec tout de même un petit court de stretch de la part d'Irène !

 C'est ça aussi l'esprit Team Datcharun!

27-28 septembre 2014

Ce dernier WE de septembre la Team était un peu partout présente, mais toujours dans le même esprit de complicité, de partage et de se faire plaisir:

 Le Samedi, pendant que Thierry Imbert courait son premier 100km à Millau (terminé en 13h26..... Bravo à lui), nos deux trailers fous ( Jean Pierre Fiore et Abdel Mansouri) se faisaient un petit trail d'après-midi à Peille et 4 autres compères ( Thierry Kerhornou , Irene Fiore , Jean Pascal Estevao , Robert Estevao ) se faisaient un petit 44km entre Nice et Cannes pour soutenir l' Association "Sourire & Partage".

 Le Dimanche, Iréne (toujours elle et pas fatiguée) enchainait un 7km à Beaulieu pour monter sur le podium (rien ne l'arrête...), tandis que Celian Zachlevniy et à nouveau Thierry Kerhornou montraient leur belle tenue trifonction sur le triathlon de Nice.

 

La Team à ISOLA - course du Louch - 31 août 2014

Ce dimanche pas moins de 17 coureurs de la TEAM participaient à la course du Louch à Isola, et même notre photographe/présidente Maïe s'est mise de l'autre coté de l'objectif pour mouiller le maillot: bravo à elle pour avoir réussi ce pari un peu fou, mais c'est çà aussi notre esprit! Le sourire était de mise et nous avons bien coloré cette jolie course de fin d'été pour le plaisir d'etre tous ensemble....... quelques podiums, de belles rigolades et un repas de fin de course haut en couleurs ont bien rempli cette journée!

 

La Team au trail Gaudissart - Pélasque - 17 août 2014

La course commence dans un joyeux embouteillage sur une sente monotrace, au rythme du son des cloches de Pélasque qui sonnent à la volée. Comme d'habitude je mets du temps à prendre mon rythme et je tire un peu la patte, mais comme la température est idéalement tempérée, tout va bien, et je suis avec plaisir mon coach dans un très bel environnent boisé.

Jean-Pascal et Irène arrivant à notre hauteur, nous commençons à cheminer de concert, et finalement nous allons poursuivre la course à quatre, Irène ayant en tête un air qui fredonne au rythme de: « Et tu tapes tapes…. »  reprise par Jean-Pascal et Titi à la moindre amnésie, allez voilà que je me surprends à m'y mettre aussi, ça c’est une première !!! Le parcours est très bien balisé, à grand renfort de fanions multicolores, mais on est tellement dissipés qu'Irène répond à la consigne de Jean-Pascal: « C'est à droite », en allant tout droit d'un pas assuré ;-)

Mais où sont passées mes tyroliennes de veille ? ;-) seules subsistent entre des branches des pseudo- tyroliennes pour araignées épargnées par leur hauteur, et aucune échappatoire n’est prévue, coûte que coûte il faudra aller au bout du parcours, tout à fait Thierry  J d'ailleurs c'est un boulevard hein J Et: « Au p'tit trot Irène » dixit Jean-Pascal J

La photo de groupe prise par Titi est la bienvenue dans de joyeux fous rires, alors que je demande une pause pour boire depuis un moment !! (et oui je ne sais pas boire en courant lol !!), et que je tente d’expliquer à mes coéquipiers qu’une pause n’est que l’interruption momentanée d’une action, supposée se situer entre deux périodes d’activité, ce qui laisse Jean-Pascal, un tantinet moqueur, me rétorquer que la philosophie à 1000m d’altitude c’est dur ;-) Il décrète de nous séparer Irène et moi, « au minimum un mâle entre les deux » (sic), pour éviter les dérapages si souvent attribués (pas toujours à bon escient) aux logorrhées féminines. Il paraît que je n’arrête pas de parler et que je les soûle, naméo, moi qui ne dis quasiment rien d’habitude, là je m’éclate, à croire que ça « réveille en moi le tourbillon d’un vent de folie » ♩♫ ♬ ♪ ♩

Plantes carnivores imaginaires, branchages simulant des boas du bout du monde, canards à l’écho non palmé de bipèdes au talent non contestable d’imitateurs hors pair…(bon ok je me suis bien fait avoir  mdr !!), mais c’est vraiment la jungle dans cette forêt méditerranéenne !! Je tente d'identifier au passage quelques insectes, mais avec Titi qui me charrie constamment sur le fait que je connaisse la « marque» des insectes, je me vois contrainte d'appeler les criquets.... des criquets, parce que si je pique un fou rire à force de les écouter, il va vraiment falloir s'arrêter ;-)  Des champignons oranges aux couleurs de la Team Datcharun se succèdent bruyamment sur les sentiers, boostés par les relances actives de Titi, « Arrête de parler et cours », avec l’écho de son comparse Jean-Pascal qui n’en rate pas une pour appuyer ses directives ;-) Mouais, faites ce qu'on vous dit, pas ce qu'on fait, il paraît que c'est dommage que je n'ai pas eu des yeux derrière la tête les garçons hein ;-) la prochaine fois je crois que je me déguiserai en mouche J

Au lendemain d'une fin d'après-midi accompagnée d'un orage diluvien, (route coupée dans la soirée en contrebas et grêlons à la Colmiane entre autres), les sentiers sont détrempés et un peu glissants dans la descente, je relaie Irène qui a fait toute la montée en tête de cordée, et à moi de donner le rythme, bon ben va falloir assurer hein J Parce qu'il paraît que nos coachs nous laissent en tête en cas de négociation forcée avec des sangliers.... c'est trop galant J au fait elle est où la potion magique ?

Le parcours est magnifique et roulant dans sa totalité, sans réelle difficulté technique, hormis quelques passages un peu glissants et un arbre à contourner, je me sens plutôt à l'aise, et mon bâton ne m'aura finalement pratiquement pas servi. Titi nous dépasse comme un cabri, et se jette à terre pour nous prendre en photos, merci c'est trop coolJ

Un abreuvoir aux eaux saumâtres incite nos coachs à nous suggérer un bain, ou plutôt un court-bouillon, aïe aïe aïe les jeux de mots, on est vraiment en pleine forme !! Mais côté bain de boue, on a encore rien vu...

Peu après un sifflement retentit dans la végétation, il s'agit du « Bruno siffleur », un animal curieusement orange et gris boueux qui vient à notre rencontre, suivant de près un « faux-Bruno » usurpateur d'identité, un « Coco » brandissant un appareil photos, et un Robert en pleine forme J

C'est ainsi que la Team se renforce en effectif, et Maïe nous attend de pied ferme avec son appareil photos, c'est certain elle nous a entendus arriver de loin !! Tandis que les plus sages tentent de contourner un passage très boueux, Bruno et Abdel (nouvelle recrue) en font un vrai jeu de gosses terribles en sautant comme des fous dans la boue, éclaboussant tout sur leur passage, dans de grands cris de rigolade J Un « refrain qui me plaît », mais… Oups Titi, tu as raison comme d'hab: « Ho hé, y'en a quatre qui ont un dossard là, faudrait peut-être y penser » mdr J

Les derniers mètres se transforment en une arrivée scandée de « on est pas fatigués » et dans les escaliers en rythme côte à côte « une, deux ….. » Jean-Pascal a raison, c'était mieux que la montée des marche du festival de Cannes, parce que des acteurs orange qui rigolent, c'est quand même plus sympa qu'un tapis rouge solennel, et de toutes façon les stars du jour, c'est nous, d'ailleurs l'arrivée tonitruante de notre quatuor de choc, en nous tenant par la main et bras dessus-dessous, sera bien applaudie !!

Après tant d'aventures, enchanté(e)s de notre trail, une toilette dans la fontaine s'impose, là aussi ce ne fut pas triste (Bruno tu en mets du temps dans la salle de bains J ), allez on accélère le mouvement, bières, pan-bagnats, et autres joyeux drilles nous attendent J

Pour résumer, ce fut vraiment une super journée, une super course… tiens je ne savais pas que super pouvait devenir à ce point exponentiel et je ne trouve plus de superlatifs !! Merci encore à Titi et à Jean-Pascal de nous avoir offert ce trail extraordinaire J

ISABELLE CHANSIGAUD

 

La Team - Juillet 2014

Le mois de Juillet fût bien rempli pour la Team présente sur beaucoup de courses sur la région et ailleurs…..

On commencera par le dernier week-end de juin avec la course et le trail de La Colmiane où la course de 15km s’est bien déroulée malgré la pluie et le froid avec une Irène toujours au top de sa forme, par contre les 20km du trail ont  dû être stoppé juste avant le point culminant de du parcours (froid, vent violent, pluie)où Isabelle s’était posté pour des photos au top, et du coup Jean-Pascal, Jean-Pierre et Thierry(Titi) se sont fait un bon petit entrainement !

Le 6 juillet la Team était un peu éparpillé avec Olivier (flèche galopante) qui s’offrait un top 10 et une deuxième place en V1 sur le trail de Valberg de 46 km, Thierry(Titi) qui s’offrait une troisième place en V1 sur le trail court de Roquebillière (trail des abeilles) sur lequel Robert et Isabelle faisait aussi bonne figure, tandis que Jean-Pascal, lui, s’était engagé sur le trail long des abeilles avec, au résultat, un chrono satisfaisant.

Pendant ce temps, Irène s’offrait le fameux col entre Luceram et Peira-Cava avec, bien sur, le podium de première V4 à la clef !

Thierry(Titi), après son repos forcé d’un bon mois, n’a pas pu s’empêcher d’aller courir le soir à Biot pour une corrida de 8km.

Le 12 juillet, beaucoup de la Team se sont retrouvé, malgré une pluie torrentielle, sur les 10km de Contes, course qu’on ne peut rater car l’accueil et l’organisation sont des plus chaleureuses. Etaient présents : Sabine, Karen Duret (nouvelle recrue), Célian, Bruno, Thierry(Titi), Jean-Pierre, Irène et, bien sûr, nos deux photographes Maïe et Isabelle…. Une belle fête tous ensemble autour d’un repas a clôturé la soirée, mais nous pensions tous à Thierry Sanchez qui, lui, s’était attaqué au trail Verbier et qui a dû stopper au 93ème km à cause du froid, de la boue, de la pluie et surtout une perte de plaisir : bravo à lui pour ce parcours exigeant !

14 Juillet : fête nationale, mais la Team va se faire un petit trail du côté de Seranon où Olivier s’offre la première place de V1 avec une cinquième place au scratch, et où Célian et Thierry(Titi) reprennent du poil de la bête !

20 juillet : pendant que Jean-Pascal s’offre un super chrono sur le 48km du trail des Ecrins, Karen, Jean-Pierre, Irène, Célian, Bruno et Thierry(Titi) se sont offert un 13,5km dans le village de Thiery et une ambiance de fête.

27 juillet : le gros morceau du mois pour beaucoup avec l’ascension de La Bonette (2802m), et toujours dans une belle ambiance de camaraderie la veille où la nouvelle tenue de la team est dévoilée !  Une première pour Richard qui fut accompagné et encouragé par Thierry(Titi) et fini correctement ces 27km de col, tandis que Jean-Pascal et Célian s’offre de beaux chrono tout comme Jean-Pierre et Irène le tout sous les photos de Bruno, Maîe et Isabelle, ainsi que les encouragements de Robert.

02 août : début de ce mois d’août avec une Team toujours sur la brèche et une belle participation au 18km de Sauze.

41 concurrents étaient au départ, et la Team a fait très bonne figure avec la présence de Jean-Pascal (3ème V2), Robert (6ème V2), Jean-Pierre (2ème V4), Isabelle (3ème V2), Thierry(Titi) (6ème V1) et Fabienne Morena (2ème V1)  le tout sous l’objectif de Maïe et les chronos de JB.

16 au 25 Mai 2014: 7 jours pleins pour la Team

cela commence par les 16 et 17 mai à Nice pour le 24h-Le Défi avec Isabelle, Jean Pierre, Irène, Bruno, Thierry (Titi) et Angélique qui tournent sur un circuit de 2km sur la Promenade des Anglais: un entrainement pour Jean-Pierre, Irène et Bruno, tandis que Isabelle (plus de 60km) et Angélique (plus de 70km) battent chacune leur record de distance parcourue et Thierry se fait un petit 90km en 11heures.
Le Dimanche 18 rebelote pour Thierry et Isabelle sur les 14km de Belvédère, tout 2 un peu fatigués (normal) accompagnés de Bruno qui s'adjuge un bon chrono tout comme Jean Pascal et Richard, sans oublier Robert et Jean-Pierre.
Le même jour Sabine, elle, s'offrait le viaduc de Millau, Irène se faisait plaisir avec un beau podium sur les 10km de la ronde des plages à Menton et Célian un chrono à sa hauteur sur ces mêmes 10km.
On enchaine le 21 mai avec la participation de Thierry(Titi) (en tant que parrain), de Maïe et d'Isabelle (en tant que photographes) au Beach Soccer à Ste Maxime en faveur de l'association Adrien qui fut une belle fête!
On termine le samedi 24 sur les différentes courses trails de Blausasc avec Irène, Jean-Pierre, Angélique et Olivier qui s'offrent tous un joli podium (superbe course pour Olivier avec une sixième place au scratch), et Célian qui, lui s'offre plutôt des crampes.....lol.
Et c'est pas fini....: Célian enchaine sur le triathlon de St Laurent du var le lendemain , dimanche 25.
Coté infirmerie: tout le monde est en forme, sauf Célian qui va, enfin, faire une pause jusqu'au Cro-Magnon, et Thierry(Titi) qui se retrouve avec le pied droit enflammé et une cote dorsale cassée (eh oui, le beach soccer c'est pas facile....) et donc un arrêt jusqu'à fin juin!

10-11 Mai 2014
Tandis que ce WE du 10-11mai notre flèche galopeuse Olivier Lesny terminait 7ème au championnat départemental de trail à l'Escarène (2ème dans sa catégorie), une autre partie de la Team s'est essayé tant bien que mal au trail long dans la Drôme avec un beau chrono pour Célian sur le 65 km, une cheville récalcitrante pour Thierry Sanchez sur le 105 km l'obligeant à arrêter après 70 km, des soucis divers pour Thierry (Titi) le faisant faire demi-tour après 80 km ce qui fait que ni Célian, ni Thierry (Titi), ni Isabelle n'avaient le moral pour repartir le lendemain tant sur le semi que sur le maratrail. N'oublions pas notre nouvelle recrue, Romuald Andryszak qui, pour son premier dossard, a quand même avalé la distance de 62km
Un we tout de même rempli de belles images de la Drôme et une envie de revenir grâce à un accueil des plus chaleureux de la part de l'organisation!
Merci à Ann HY et Isabelle pour toutes ces belles photos....

 

01 au 04 Mai 2014: Ghar El Melh (Tunisie)

Deuxième édition pour l'organisation du semi-marathon et, bien sûr, une partie de la Team est présente sur ce séjour et sur la course en arborant fièrement ses couleurs.
La TEAM et ses invités ont vécu un moment atypique durant ce Semi-Marathon de Ghar El Melh avec des bourrasques de pluie, de vent, du grand soleil.... tout y était pendant cette course, et surtout le bonheur de vivre quelque chose d'unique.
Avant la course Laura Di-Sario et Isabelle se sont transformés en bénévoles pour la remise des dossards pendant que Thierry (Titi) et Ali  réglaient les derniers points sur le chrono et l'organisation.
Thierry Imbert (nouvelle recrue) et Isabelle ont couru le 10 km avec un podium à la clé pour Isabelle en tant que 1ère V1.
Laura, Irène, Jean Pierre et Angélique Diana (nouvelle recrue) se sont alignés sur le semi, et, bien sur, notre doyenne, Irène, gagne sa catégorie, mais se retrouve en plus à l'honneur avec un prix spécial décerné par la ville et le maire de Ghar El Melh, mais aussi en star interviewée à la radio régionale.
Un cadeau spécial était réservé aux Français lors d'un diner d'après course, et le lendemain fut une journée de détente entre souk de Tunis et ballade dans les ruelles de Sidi Bou Said. Et tout cela, bien sûr, sous l'objectif assidu de Maïe!

 

26 et 27 avril 2014: Mandelieu
Ce week-end était plutôt Trail pour la Team au Trail-des Balcons d'Azur à Mandelieu:
Le samedi après-midi, Jean Pascal, Isabelle et Thierry se sont alignés sur la version 25km avec un dénivelé positif de 1000m environ, sans oublier Celian qui était aussi sur ce parcours mais pour pousser une joelette ce qui est un effort encore plus intense vu le parcours mono-trace et les différents cailloux rencontrés..... Satisfaction pour tous pour des chronos corrects sous un soleil radieux.
Le dimanche matin Thierry remettait le couvert pour le 80km et a décidé de stopper son entrainement au bout de 30km car il n'avait plus de plaisir à courir et avait bien travaillé pour ses prochaines échéances, ce qui lui a permis d'accueillir Célian, Jean Pierre et Olivier qui, eux, s'alignaient sur le 47km avec de belles satisfactions à l'arrivée pour Célian et son chrono en prévision de la Cro-Magnon, pour Jean-Pierre qui nous a bluffé sur un super chrono et un podium de 1er V4, ainsi que pour Olivier qui arrive 11ème au scratch et s'adjuge un podium de 3ème V1.
Un grand merci à notre fidèle photographe Maïe pour sa patience et ses superbes images, ainsi qu'à la présence d'Isabelle en "adjointe" le dimanche!
Bravo à tous pour le plaisir, les sensations et les sourires que vous nous avez donné, et aussi bravo à l'organisation de ce beau week-end de trail tout en sourires avec les différents bénévoles qui encourageaient les coureurs sur le parcours, avec un balisage de la course au top, et de magnifiques parcours!

20 et 21 avril 2014: La Brigue / Carcès
Le week-end a donc commencé en pleine nature à La Brigue (près du col de Tende, entre France et Italie) avec un paysage magnifique de fin d'hiver, et certains n'en ont pas eu assez puisque que le lendemain (le lundi de Pâques) Celian allait se faire un beau chrono aux 10km de St Laurent du Var, tandis que Titi et Isabelle se sont retrouvé dans le Var sur le tour du lac de Carcès.....

 

29 et 30 MARS 2014: Milan-San Remo
Vendredi matin, 10h30, devant la Maison du Département, un essaim orangé s'agite autour du camping-car en partance pour Milan, escorté jusqu'à la sortie de Nice par Irène et Joëlle. Jean-Pierre reprend tout de suite le rythme de la conduite, pas dépaysé, le véhicule étant identique à celui qui avait vécu l'aventure du Fibrothon en août dernier.
Passée la frontière italienne, petits villages perchés, îlots de verdure printanière et champs de panneaux solaires contrastent avec vues plongeantes sur le bord de mer.
Tandis que JB prend le relais au volant, Bruno et Ali manifestent, banderoles Akiléine en main, contre le choix musical celte de Titi, tout en pestant contre les effluves qui s'échappent à chaque ouverture du frigo, le camembert étant apparemment déjà prêt à prendre le départ d'une course pour le moins coulante !
Une centaine de kilomètres avant Milan, pause-déjeuner sur l'autoroute, opération apposition des banderoles des sponsors sur le camping-car, c'est l'occasion de tester un peu les talents artistiques de chacun
A l'arrivée à Milan, le GPS parvient à concilier la confusion entre la droite et la gauche de certains, et nous conduit à l'endroit où doit se dérouler le briefing, en anglais et en italien, heureusement que nous avons parmi les troupes des polyglottes avertis pour traduire et demander notre route !
Nous récupérons le road book en italien, Thierry son dossard 36 et ses banderoles autocollantes, et nous partons nous installer sur le lieu du départ, derrière le restaurant Le Carlotta où nous dînerons le soir (jolie déco, sympa, même si seules les assiettes de pâtes sont à la hauteur de nos espérances, les autres choix de la carte se perdant désespérément dans des assiettes un peu disproportionnées, et le poisson fade ne souffrant aucune comparaison avec le goût délicieux des poissons tunisiens de la semaine précédente).
Après quelques trop courtes heures de sommeil dans notre maison improvisée, samedi, 3h du matin, lever et petit-déjeuner avant le départ de Titi prévu à 5h. Il fait assez froid, et c'est bien couverts que nous nous installons pour les premières photos avec Maïe et Bruno, juchés sur des promontoires de fortune.
La course commence sur une piste cyclable au bord d'un cours d'eau, le début est agréable et tout va bien. et de point en point de ralliement, nous suivons notre champion. Un lever de soleil tout rouge nous attend à travers les branches des arbres, l'équipe suiveuse a pris de l'avance et nous en profitons pour faire des photos de paysages, tout en découvrant que les canards peuvent voler, alors que les coccinelles ne volent pas forcément et peuvent rouler
Désormais c'est sur des voies fréquentées que va se poursuivre la course, et la paysage devient nettement moins idyllique, perturbé pas un flot incessant de voitures et camions roulant à vive allure, mettant trop souvent les coureurs en danger en l'absence de toute sécurité. Les ravitaillements n'étant prévus que tous les 50 kms, l'Orangina passe au premier rang de panacée universelle de tous les efforts.
Le pare-brise du camping-car, devenu plus translucide que transparent au fil de la route, fait l'objet d'un nettoyage "maison" par Ali, Jean-Pierre et Bruno, version travaux acrobatiques sur l'échelle de la capucine rebaptisée en camembert
Au 50° kilomètre, le paysage dans la campagne redevient agréable, et nous ne savons pas encore que ce ne sera que trop fugace. Le premier check-point est installé à un endroit sympa, ensoleillé, où une vieille Dauphine très bien restaurée, et un vieux pressoir trônent au milieu des fleurs. Titi repart après un bon massage et une petite collation. Nos deux chauffeurs se relaient sans faillir.
Rapidement nous déchantons face à l’étroitesse de la route où se croisent à nouveau poids-lourds et voitures, que nous forçons parfois à ralentir à notre surprise, nos tenues oranges arborant nos appareils photos étant fréquemment prises pour des radars, d’ailleurs nous finissons par en jouer les panneaux de limitation de vitesse à 70 km/h et d’interdiction de doubler ne sont absolument pas respectés, et c’est en souriant que nous voyons avorter des dépassements dans des rabattements furtifs… pour mieux reprendre quelques centaines de mètres plus loin ! Cela étant le danger est là, omniprésent. Le parcours est très mal indiqué, les panneaux UMS trop rares se font désirer et cette carence fourvoie plusieurs coureurs dans de mauvaises directions.
Afin de donner le maximum de positif à notre coureur préféré, nous l’attendons de point en point. Les jeunes font les clowns, Bruno se prend pour une cigogne au milieu des champs, tandis qu’Ali s’endort dans l’herbe en y laissant son empreinte. Maïe résiste courageusement à la fatigue d’un virus contracté depuis un certain temps qui ne lui laisse guère de répit. Toutes les deux, nous faisons un concours d’abeilles butineuses et de fleurs des champs en attendant Titi. Bruno squatte le fossé et les bas-côtés à plat ventre pour avoir un meilleur angle de prises de vue, et je retrouve Maïe accroupie dans les fleurs pour faire des macros. Les gens nous regardent bizarrement, mais qu’est-ce que c’est donc que cette équipe d’insectes oranges qui butinent partout !! Le coureur ayant le droit d’être accompagné à partir du centième kilomètre, Ali et Bruno se relaient ou courent de concert à ses côtés. Ali en profite pour cueillir des tulipes sauvages sur le bas-côté de la route.
Au 2ème check-point, les baskets de Titi cumulent déjà 102,2 kilomètres et ses pieds sont bien cocoonés malgré l’eau froide. C’est aux confins Piémont-Ligurie, aux environs du 125ème kilomètre que son genou commence à le faire sérieusement souffrir. La fatigue s’accentuant et le jour déclinant, nous décidons d’une demi-heure de repos pour tout le monde. Le coucher de soleil nous rappelle qu’une longue journée vient de passer, et lorsque Titi repart, il fait presque nuit.
C’est à partir de là que l’enfer va commencer pour lui. Aucune sécurité, les véhicules lancés à vive allure ne ralentissent pas, malgré les frontales, lui et Bruno manquent à plusieurs reprises de se faire accrocher et courent quasiment prêts à se réfugier dans les fossés. Leurs frontales sont comme deux lucioles dérisoires dansant dans un océan métallique infernal lancé à vive allure. Seules trois biches viendront les faire sourire, que je ne les ai hélas pas vues. Aux arrêts nos appareils photos ne nous permettent pas de réaliser le moindre cliché dans la nuit.
La douleur du genou de Titi s’aggrave et un nouvel arrêt s’avère nécessaire. Malgré ce repos, la barrière horaire suivante s’éloigne inexorablement, et force massages d’Ali, bandages et gel anti inflammatoire n’y pourront malheureusement rien, malgré le soutien psychologique de Bruno. Le danger de la route est trop important dans la nuit, tout manque de vigilance peut s’avérer fatal. Prendre le risque de se faire faucher par un véhicule est totalement démesuré, et la perspective de se blesser gravement en continuant serait une folie dans un tel contexte. Non ce n’est pas un abandon, c’est la voie de la raison qui parle. Malgré la fatigue et la souffrance, Titi n’a jamais un mot plus haut que l’autre pour aucun d’entre nous, gentleman jusqu’au bout, il nous donne une très belle leçon de courage.
C’est très émue que je vais refermer ces quelques fragments de course que j’ai voulu essayer de faire revivre avec des mots. Malgré le contexte déplorable de cet UMS, il en restera de beaux moments, notamment le partage d’une aventure humaine extraordinaire. Après quelques heures de sommeil volées à la fin de la nuit et au changement d’heure à Gênes, nous rentrons en passant par San Remo, où la course ressemble plus à une arlésienne qu’à une réalité. Merci à nos chauffeurs de nous avoir ramenés à bon port

Isabelle Chansigaud
 

 

23 MARS 2014: La Marsa
Dans la continuité de la préparation de l'organisation du Semi-Marathon de Ghar El Melh le 3 mai prochain, la TEAM en a profité pour participer ce WE au semi des Foulées du Megara à La Marsa.
Une superbe ambiance, une organisation impeccable, merci Riadh Ben Zazia, et surtout une belle fête de la course à pieds sous un soleil bien présent avec un parcours bien vallonné
Ali Ben Amor nous a bien représenté avec un chrono d'1h30, Thierry Kerhornou s'est fait son petit fractionné à 13 km/h sur les 14 premiers kilomètres puis a attendu Isabelle Chansigaud pour terminer tranquillement avec elle les 7 derniers kilomètres les plus difficiles avec de belles grimpettes, et du coup Isabelle a eu le plaisir de battre de plus de 6mn son chrono de l'année dernière sur le même parcours (si, si, elle est en forme....) le tout, bien sur, sous l'œil photographique de Maïe Kerhornou!

 

 

16 MARS 2014: Vintimille-Monaco / Barcelone / Le Boréon

En ce dimanche 16 mars 2014 la TEAM était un peu éparpillée:
pendant que Jean Pierre et Irène se doraient la pilule sur le marathon de Barcelone en effectuant de beaux chronos, Jean-Pascal, lui, s'ai fait une petite cure d'air frais sur le Snow Trail du Boréon, et Bruno, Isabelle, Sabine, Célian, Thierry se partageaient les routes italiennes et monégasques sur la Riviera Classic ou le 10km de Monaco.
Célian améliore son chrono sur la Riviera Classic ainsi que Sabine soutenue par Thierry tout le long du parcours, Isabelle maintien sa forme sur le 10km malgré un état fiévreux, et Bruno, lui, nous a joué les lièvres pour tout ce beau monde sous les regards photographiques de Maïe, Patricia Boukoum et Claude Eyraud.
Une belle journée d'amitié se terminant autour d'un bon déjeuner pour fêter l'anniversaire de notre photographe Maïe.
Une pensée pour Thierry Sanchez qui n'a pu être présent à cause d'une chute la veille sur un entrainement trail et d'une cheville bien enflée: bon rétablissement et reviens nous vite!

09 MARS 2014: La TEAM au Panathlon à St Jean Cap Ferrat www.fouleesdupanathlonducap.org

Pendant qu'une partie de la TEAM jouait avec les cailloux à quelques kms, l'autre partie se faisait un petit sprint de 10km sur un parcours pas vraiment plat.
Tous finissent sous l'heure dans la joie et la bonne humeur!

Sabine (nouvelle recrue) nous offre un beau podium (2ème V1) et s'offre un très beau chrono, Hichem (nouvelle recrue) s'offre sa première course en France, Ali fignole son entrainement (il est venu de Nice en courant avant de prendre le départ), Jean-Pascal (la force tranquille) s'offre une belle sortie sur route, Thierry continue ses "fractionnés longs", Isabelle nous a dévoilé sa belle forme du moment et toujours avec le sourire, quand à Gilles et Richard ils fignolent eux-aussi leur entrainement et terminent facilement!

09 MARS 2014: La TEAM au Trail des 3 corniches à Eze www.trail-eze-06.com

Belle représentation de la TEAM sur les différents parcours du Trail des 3 Corniches à Eze ce week-end, avec toujours le sourire et de beaux exemples de partages, sans oublier les résultats avec Irène 1ère V4 sur le 11km, Jean-Pierre 1er V4 sur le 30km, Olivier (nouvelle recrue) 15ème au scratch et 7ème V1 sur le 30km, sans oublier Célian et Bruno qui se testent sur le trail et qui nous offrent ici de belles images de partage.

Merci à Philippe Zandotti et Patricia Boukoum pour ces superbes photos.

 

02 MARS 2014: La TEAM au Trail des Merveilles à Breil sur Roya www.aromsazur.com

Entre 17km et 26km, Isabelle, Célian, Jean-Pierre, Thierry et Jean-Pascal (nouvelle recrue dans la Team) n'ont pas démérité sur ces nouveaux parcours qu'ils découvraient pour la première fois.

Un début de saison trail tranquille pour mettre les jambes en forme avec Isabelle qui nous fait un temps canon sur le 17km en 2h57, Célian sur le 26km qui apprend le trail à ses dépends (eh oui, on va pas aussi vite que sur route....lol), Thierry et Jean-Pascal qui commencent doucement pour éviter les blessures de début de saison, et Jean-Pierre, fidèle à lui-même, qui termine en souriant en premier V4 avec une seule envie: une bière fraîche!

N'oublions pas JB, accroché à son poste de chronométreur, en compagnie de Minette, qui nous joue les enquêteurs de coureurs perdus, et, bien sûr, Maïe fidèle au poste pour nous offrir toutes ces belles photos en souvenir!

PRESENTATION

DatCharun a été créé en 2009 tout d’abord pour faire découvrir à tous, les paysages la faune, les habitants des différents lieux que nous visitons,

à travers les photos de courses à pieds.

 

Ensuite, on a essayé de mettre en lumière différents coureurs anonymes qui méritent d’être connus de part leur approche de ce sport,

qui n’est pas toujours juste de la compétition, mais surtout du plaisir, des rencontres et du partage.

 

Le partage nous essayons de le concrétiser chaque année depuis 4 ans par la sortie que nous organisons le 1er janvier entre Théoule et Menton,

au profit de Paloma qui souffre d’une maladie orpheline.

 

Grâce  à nos partenaires, aujourd’hui, en 2014, nous passons un cap avec cette création de team qui n’est pas là pour faire des podiums à tout prix,

mais surtout pour continuer et diffuser l’esprit de plaisir, de partage et de découverte de la nature dans les courses à pieds.

 

L’esprit de partage va être mis en avant dès la fin du mois de mars en soutenant Thierry Kerhornou

dans sa participation à la plus longue course d’Europe entre Milan et San-Remo (280 km),

Il va y avoir ensuite en Mai un déplacement en Tunisie, où nous organisons gratuitement pour tous les habitants un semi-marathon, un 10km

et des courses pour enfants dans un petit port de pêche à Ghar El Melh….. et cela dans un esprit de fête…..

Et, bien sur, nous allons être présents sur toutes les courses du département et de la région.

 

remise de la tenue le 02 mars 2014 au magasin ENDURANCE SHOP à NICE

photos©Patricia Boukoum & Isabelle Chansigaud

 

 

PRESSE